Pour l'Euro, le gouvernement lance une application "alerte attentat"

le
0
Pour l'Euro, le gouvernement lance une application "alerte attentat"
Pour l'Euro, le gouvernement lance une application "alerte attentat"

Être alerté directement sur son téléphone en cas d'attentat: le gouvernement a lancé mercredi, à l'occasion de l'Euro-2016 de football (10 juin-10 juillet), une application prévenant dans les 15 minutes les populations d'une "crise majeure" de terrorisme.Baptisée "SAIP" pour Système d'alerte et d'information des populations, cette application est désormais disponible gratuitement en français et en anglais, a annoncé le ministère de l'Intérieur, et complète l'habituel dispositif d'alertes, comme les sirènes ou les consignes des forces de l'ordre.Elle permet à chacun d'être alerté directement sur son smartphone, "en cas de suspicion d'attentat ou d'événement exceptionnel" - attaque nucléaire, rupture d'un barrage.L'utilisateur reçoit, dans les 15 minutes suivant l'alerte déclenchée par la préfecture, une notification du type "Intervention en cours des forces de l'ordre et de secours suite à un attentat. Abritez-vous. Ne vous exposez pas". Si l'utilisateur accepte la géolocalisation, dès qu'il entre dans une zone à risque ou s'il est présent au moment de l'attaque, il reçoit une alerte précisant la nature du danger et le comportement à adopter.On peut également télécharger jusqu'à huit zones géographiques si l'on s'inquiète pour des proches par exemple, a précisé la place Beauvau qui a piloté et présenté le projet.Outre l'alerte, l'application, dévoilée lors d'un exercice de sécurité mardi soir à Lyon, délivre des conseils pratiques et des consignes à respecter en cas de danger, comme "N'encombrez pas les réseaux de communication" ou encore "Ne téléphonez qu'en cas d'urgence vitale".Les messages de sécurité peuvent être partagés sur les réseaux sociaux. "Ce concours citoyen démultiplie la seule capacité de diffusion de la puissance publique", souligne Beauvau."Cela peut éviter de saturer le +17+ (police-secours)", a fait valoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant