Pour l'AMF, la gestion collective entre dans une zone de risques

le
0
(NEWSManagers.com) - Les secteurs de l'épargne individuelle et de la gestion collective font partie des principales zones à risques identifiées par l' AMF dans sa " cartographie 2010 des risques et tendances sur les marchés financiers et pour l'épargne" . " Nous entrons dans une zone de risques" en raison du bas niveau des taux d'intérêt qui peut faire déraper les épargnants à la recherche de rendement, a souligné hier Thierry Francq, secrétaire général de l' AMF à l'occasion d'un point de presse.
La faiblesse des taux peut inciter les particuliers vers des produits plus rémunérateurs mais aussi beaucoup plus risqués. L' AMF relève notamment la " retailisation" des produits complexes, avec l'adoption par certains hedge funds du statut Ucits ou encore le poids croissant des particuliers dans les levées de fonds des capital investisseurs.
Cette évolution entraîne des risques au niveau de la compréhension des risques et des coûts des produits. " Les structures et les empilements de frais, opaques pour les investisseurs ne les aident pas à faire de bons arbitrages et peuvent biaiser le conseil fourni" , a insisté le présient de l' AMF, Jean-Pierre Jouyet. Cette évolution implique aussi des risques au niveau des moyens au sein des sociétés de gestion pour la mise en ?uvre de stratégies complexes (valorisation des actifs, contrôle des risques,..).
Autre point d'attention, la directive OPCVM IV qui offre des opportunités transfrontières structurantes pour l'industrie mais dont la mise en ?uvre peut aussi s'accompagner de risques liés à l'hétérogénéité des réglementations domestiques, avec pour conséquence de possibles arbitrages réglementaires et un environnement juridique incertain pour les acteurs.
" Il y a là tous les ferments de déboires futurs" , a observé Thierry Francq qui estime que le meilleur moyen d'éviter ces dérives et de réguler le secteur au profit des épargnants serait d'améliorer encore l'attractivité de la place de Paris en tant que pôle d'excellence pour la gestion d'actifs. Un objectif sur lequel travaille l' AMF en étroite collaboration avec les autorités européennes au travers des multiples projets en cours, qu'il s'agisse de la compréhension des risques (Key Information Document pour les OPCVM?) ou du renforcement du contrôle de la commercialisation et la prévention (pôle commun avec l'ACP, création d'un observatoire des produits d'épargne?).

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant