Pour John Kerry, la Russie s'est isolée elle-même

le
3

BALE, Suisse, 4 décembre (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a estimé jeudi que la Russie s'était isolée elle-même par sa politique ukrainienne mais qu'elle pouvait regagner sa crédibilité internationale si elle mettait un terme au soutien qu'elle apporte aux séparatistes pro-russes. "Les Etats-Unis et les pays qui soutiennent la souveraineté et les droits de l'Ukraine ne recherchent pas la confrontation", a dit le chef de la diplomatie américaine, rejetant les affirmations de Vladimir Poutine qui accusait au même moment, dans son discours sur l'état de la Fédération russe, les "ennemis" de la Russie de vouloir sa perte. (voir ID:nL6N0TO1EK ) John Kerry, qui s'exprimait lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Bâle, devrait s'entretenir dans la journée avec son homologue russe, Sergueï Lavrov. "Voir la Russie s'isoler par ses propres actions ne relève ni de notre volonté, ni de notre désir. En fait, nous sommes même convaincus que Moscou pourrait reconstruire la confiance et les relations en contribuant simplement à calmer ces eaux tumultueuses, en prenant des mesures visant à appliquer le protocole de Minsk", a-t-il ajouté. Signé dans la capitale biélorusse le 5 septembre, cet accord prévoit notamment un cessez-le-feu en Ukraine entre les forces régulières et les séparatistes pro-russes de l'Est. Par son soutien à ces derniers, a dit John Kerry, la Russie "nuit à sa crédibilité et à ses propres citoyens qui se retrouvent à payer un prix économique et humain élevé". (Lesley Wroughton et Caroline Cropley; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le jeudi 4 déc 2014 à 16:04

    Eh non les Russes ne se sentent pas isolés !Ils connaissent la géographie et savent bien que le monde ne s'arrête pas à l'Europe devenue satellite US . D'ailleurs même les Turcs ont compris cela et continuent de passer des contrats avec la Russie . Les intérêts du monde ne sont pas les intérêts US contrairement à ce que pensent nos atlantistes .

  • LeRaleur le jeudi 4 déc 2014 à 15:32

    US go home.

  • wanda6 le jeudi 4 déc 2014 à 14:26

    pour les USA avoir la crédibilité internationale = être larbin des USA