Pour Jean-Pierre Raffarin, « courir derrière le Front national est une fuite »

le
3
Jean-Pierre Raffarin, dans son bureau du Sénat à Paris en décembre 2015.
Jean-Pierre Raffarin, dans son bureau du Sénat à Paris en décembre 2015.

L’ancien premier ministre incarne le courant humaniste au sein du parti Les Républicains. Il tire les enseignements du scrutin des régionales.

Jean-Pierre Raffarin, sénateur de la Vienne et ancien premier ministre, incarne le courant humaniste au sein du parti Les Républicains (LR). Il tire les enseignements du scrutin des régionales.

Comment interprétez-vous l’éviction de Nathalie Kosciusko-Morizet de son poste de numéro deux des Républicains (LR) et son remplacement par Laurent Wauquiez ?

Ce n’est pas un bon signal. L’éviction est une mauvaise solution. L’apaisement est le préalable au rassemblement.

NKM dénonce un parti verrouillé. Est-il encore possible d’avoir un avis divergent chez LR ?

Chacun peut et doit assumer sa liberté d’opinion. Je ne vois pas de manquements à l’éthique de la diversité chez NKM.

Votre refus de rester président du Conseil national du parti est-il lié à votre désaccord avec Nicolas Sarkozy sur le « ni-ni » ?

Quand Nicolas Sarkozy a annoncé l’organisation d’un conseil national en février, j’ai dit que je ne le présiderai pas. Dans la période qui s’ouvre, je souhaite rester libre, sans occuper une fonction qui puisse me priver de mes libertés d’expression et m’empêcher de m’engager dans la campagne de la primaire. C’est une force que d’être désintéressé.

Quel bilan tirez-vous du second tour des régionales ?

Je me réjouis du sursaut républicain de dimanche, qui a permis d’empêcher le FN de prendre la moindre région. L’image de la France dans le monde, fondée sur l’esprit des Lumières et les valeurs de la résistance, souffre quand les trahisons de son idéal la menacent. La France a ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 il y a 12 mois

    Il est évidemment bien commode pour la gauche de faire croire qu'une politique de droite est une politique f a s c i s t e. Il est tout autant catastrophique pour la Droite de faire une politique de gauche pour se dédouaner de cette accusation. Le suicide Français, la dégringolade des 30 dernières années, c'est ça !

  • Ja_smith il y a 12 mois

    Bravo Monsieur Raffarin.

  • M1765517 il y a 12 mois

    en course, il doit etre comique cet elephant !