Pour Jean-François Copé, l'heure est à la mobilisation générale

le
2

PARIS (Reuters) - Jean-François Copé, qui a été élu lundi soir à la présidence de l'UMP, a estimé mardi que l'heure était à "la mobilisation générale", au lendemain de l'abaissement, par Moody's, de la note de la France de "Aaa" à "Aa1".

Le nouveau patron du principal parti de droite a demandé à François Hollande d'arrêter de "taper" sur l'héritage de la droite, appelant de ses voeux un changement de politique économique.

"L'heure est vraiment à la mobilisation générale", a déclaré Jean-François Copé sur RTL.

"Je veux dire à François Hollande de manière extrêmement claire qu'il doit maintenant prendre conscience que passer son temps à taper sur l'héritage - comme l'a fait encore Monsieur Moscovici hier - politique que nous avons laissé à la France n'est pas crédible et n'est pas suffisant", a-t-il ajouté.

"L'argument habituel sur l'héritage anti-sarkozyste ne tiendra pas longtemps."

Réagissant à la dégradation de la note française par l'agence Moody's, le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici, qui tient un point presse ce mardi matin, a estimé lundi soir qu'il s'agissait d'une "sanction de ce qui n'a pas été fait dans le passé", y voyant un encouragement à mettre en oeuvre rapidement les réformes décidées.

Selon une source proche de François Hollande, les autorités françaises partagent le diagnostic de Moody's et la responsabilité de cette dégradation incombe aux précédents gouvernements.

Chine Labbé, édité par Agathe Machecourt

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • papymujo le mardi 20 nov 2012 à 09:47

    Tous pour Copé Président en 2017..."C'est Charlot et les temps modernes"

  • M3101717 le mardi 20 nov 2012 à 09:26

    Essaie de ressouder les troupes ;o) Bon courage ! Merci Takkieddine !