Pour Israël, le raid contre la flottille de Gaza était légal

le
0
Le convoi humanitaire avait été averti de ne pas forcer le blocus, rappelle dimanche une commission d'enquête israélienne. En insistant, les participants de l'expédition sont devenus un objectif militaire. Neuf activistes turcs ont trouvé la mort lors de l'assaut en mai dernier.

Huit mois après l'assaut par de l'armée israélienne (Tsahal) contre la flottille d'aide internationale à Gaza, deux rapports, l'un turc, l'autre israélien, donnent dimanche des versions opposés du drame. En mai dernier, neuf activistes turcs avaient succombé lors l'abordage du Mavi Marmara, un des six navires du convoi. Pour la commission d'enquête israélienne Turkel, l'opération dans les eaux internationales n'a pas enfreint le droit international.Disculpant l'Etat hébreu et son armée, le rapport de 250 pages rappelle que l'expédition avait été avertie de ne pas forcer le blocus maritime de Gaza. En résistant à l'arraisonnement, le Mavi Marmara est devenu un objectif militaire, estime la commission Turkel. Les soldats israéliens ont riposté en état de légitime défense.

Ses membres soulignent l'opposition «très violente» à laquelle les soldats israéliens ont été confrontés de la part de militants de l'organisation humanitaire turque de tendance islamiste I

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant