Pour Hollande, l'évasion de l'ex-otage s'apparente à «un livre d'aventures»

le
0
Pour Hollande, l'évasion de l'ex-otage s'apparente à «un livre d'aventures»
Pour Hollande, l'évasion de l'ex-otage s'apparente à «un livre d'aventures»

Peu de détails ont emergé après l'annonce de la libération de l'ingénieur Francis Collomp détenu pendant presque un an au Nigéria par un groupe armé. Le scénario de l'évasion de samedi comporte encore des zones d'ombres mais l'otage est libre après avoir réussi à s'évader lors d'une opération de l'armée nigériane contre le groupe islamiste qui le détenait à Zaria (nord du Nigéria). Le président de la République François Hollande a confirmé dimanche après-midi qu'il «s'était libéré» sans donner plus de précision et s'est dit «fier» de Francis Collomp dont la libération s'apparente à «un livre d'aventures». L'ex-otage quittera l'Afrique pour Paris ce dimanche soir, accompagné du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Comme dans un épisode palpitant d'une série d'espionnage, le prisonnier s'est enfui pendant un «échange de tirs» entre les soldats et des membres du groupe islamiste nigérian, la porte de sa cellule n'étant pas fermée, selon une source proche du dossier. «Il a couru et s'est réfugié dans un poste de police» à Kaduna, chef lieu de l'Etat de Kaduna dans le nord du Nigeria.

Adenaike Adeleye, le commissaire de police de Kaduna, a partagé une autre version de l'évasion. Il affirme que sa fuite a eu lieu samedi «pendant la prière» des ravisseurs. «Ils priaient toujours pendant 15 minutes», rapporte Adenaike Adeleye, «et hier, ils n'avaient pas verrouillé la porte de sa cellule. Donc pendant qu'ils priaient, il est sorti et il s'est mis à courir. Il a arrêté un taxi-moto et lui a demandé de l'emmener au poste de police le plus proche».

VIDEO. Nigeria : première images de Francis Collomp après son évasion

Plusieurs interrogations demeurent sur cette évasion

Certaines questions subsistent : comment un sexagénaire, affaibli par sa captivité et qui a subi un triple pontage cardiaque il y a 10 ans, a réussi à fausser compagnie à ses gêoliers en pleine ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant