Pour Hollande, il y a Résistance et résistance

le
0
Le président a célébré les 70 ans de la naissance du CNR de Jean Moulin. Il estime qu'il ne faut pas comparer les actuels débats de société avec la lutte contre les régimes totalitaires des années 1930.

Il ne cache pas son admiration. Lundi, au lycée Buffon, dans le XVe arrondissement de Paris, François Hollande a le regard qui brille lorsqu'il observe les sept résistants assis à côté de lui: Daniel Cordier, secrétaire de Jean Moulin, Yves Guena, ancien ministre, Louis Cortot, Jean-Louis Cremieux-Brilhac, Fred Moore, Cécile Rol-Tanguy et Marie-José Chombart de Lauwe. «Ils ont servi leur pays au risque de leur vie» rappelle le président. Après avoir déjeuné à l'Élysée avec ces «héros» de la Seconde Guerre mondiale, le chef de l'État est venu les écouter échanger avec des lycéens. La date est symbolique: soixante-dix ans après la création du Conseil national de la Résistance. Le lieu l'est aussi: pendant la guerre, cinq élèves du lycée Buffon avaient été fusillé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant