«Pour gagner, la droite et le centre ont toujours eu besoin de deux candidats» 

le
0
INTERVIEW - Jean-Louis Borloo, le président du Parti radical, qui tient son congrès ce week-end, explique pourquoi sa formation doit quitter l'UMP.

LE FIGARO. - Vous proposez au Parti radical de quitter l'UMP. Pourquoi cette rupture?

Jean-Louis BORLOO. - C'est une déclaration d'indépendance, pas une déclaration de guerre! On aurait pu continuer à faire un bout de chemin ensemble, mais ce que l'on appelle communément la majorité a besoin de ses deux piliers, de ses deux forces, de ses deux sensibilités. Or, petit à petit, l'UMP s'est droitisée. C'est une stratégie assumée, qui s'est faite doucement, par le choix des hommes, des débats, de la politique menée. Une clarification est nécessaire et je crois qu'au fond, elle sera constructive. Surtout, nous entrons dans un débat majeur, la séquence présidentielle et législative. Le pays va se mettre en ébullition avec des débats passionnants. Que notre sensibilité républicaine et sociale soit présente avec son projet me paraît sain pour la démocratie et nos familles politiques. Si nous ne le faisions pas, d'autres le feraient.

Que va-t-il sortir de ce congrès?

Je v

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant