Pour François Fillon, 2012 a un goût de «poudre» et de «victoire»

le
4
Le chef du gouvernement a par ailleurs qualifié l'année 2011 d'année «exceptionnelle» où «l'histoire s'est mise en mouvement».

Des ministres reporters, il y en avait quelques-uns Place Beauvau, mercredi matin. Roselyne Bachelot (Cohésion sociale), Patrick Ollier (Relations avec le Parlement), Jean Leonetti (Affaires européennes) et Claude Greff (Famille) sont arrivés au ministère de l'Intérieur avec leurs appareils photo. Ils voulaient immortaliser le petit déjeuner qui précède toujours le premier Conseil des ministres de l'année. «J'ai même reçu des photos sur mon téléphone portable quand j'avalais mon croissant», s'amuse un participant. C'était un «moment de détente». Un «moment solennel» aussi puisque ces premiers petits déjeuners et Conseil de l'année étaient les derniers du quinquennat.

Le maître des lieux, Claude Guéant, a d'abord adressé ses vœux à François Fillon et aux ministres, en vantant les réformes entreprises depuis 2007. «Tout cela doit nous amener à la victoire», a conclu le ministre de l'Intérieur. Fillon a saisi la balle au bond pour motiver l'équipe gouver

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le jeudi 5 jan 2012 à 12:10

    Et illusion...Fillon rime aussi avec illusion, voire même désillusion...!!! MDR

  • M7954176 le jeudi 5 jan 2012 à 10:47

    fillon rime aussi avec bouillon

  • jean-648 le mercredi 4 jan 2012 à 22:19

    Sarko a passé un accord avec Fillon. S'il gagne Fillon héritera d'un poste prestigieux européen ou mondial et laissera la place à Dati. Mais il faut que Sarko gagne.

  • j.delan le mercredi 4 jan 2012 à 21:17

    Monsieur Fillon: la victoire de qui ? , peut-être de vous si une crise cardiaque.........mais je crains que ce ne soit pas celle que vous évoquez dans vos propos, les français aiment contrarier, même contre leurs intérêts !