Pour faire face, Hollande se replie sur ses derniers fidèles

le
15
Pour faire face, Hollande se replie sur ses derniers fidèles
Pour faire face, Hollande se replie sur ses derniers fidèles

« Dans ces épreuves nationales et internationales, dans ces épreuves personnelles, j'ai le devoir, au nom de la République, de faire preuve de solidité personnelle. » Silence grave, hier, à l'Elysée lorsque François Hollande prononce ces quelques mots lors d'un buffet pour les membres de son cabinet. Quelques heures auparavant, le chef de l'Etat a réuni Manuel Valls, Michel Sapin (Finances), Emmanuel Macron (Economie) et Christian Eckert (Budget) sur la prochaine loi de finances. Comme si de rien n'était. Au terme, selon Julien Dray, de « la semaine la plus noire du quinquennat » qui a vu des millions de Français entrer dans la chambre à coucher du président avec le livre de Valérie Trierweiler, c'est la première défense de François Hollande : avancer comme si rien ne s'était passé...

La projection privée ce soir du nouveau film d'Yves Jeuland, « les Gens du Monde », n'a donc pas été annulée. Le croisant hier dans les couloirs du palais, le conseiller et ami Bernard Poignant l'a fait sourire avec un proverbe africain sur l'ex-secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud, viré pour indélicatesse fiscale : « On ne grimpe pas aux cocotiers quand on a troué son pantalon ! »

Notre question du jour : François Hollande peut-il tenir jusqu'à la fin de son mandat ? 

Voilà pour les apparences d'un homme qui, en trente ans de hauts et de bas dans la vie politique, a bétonné sa carapace. « Dans les crises, le premier réflexe de Hollande, c'est la maîtrise de soi », reconnaît un intime. La fonction présidentielle l'exige. Mais c'est aussi une question de personnalité. « Quelles que soient les circonstances, Hollande a une très grande confiance en lui et en ses capacités : il est persuadé d'être le meilleur », glisse un intime. « C'est quelqu'un qui a toujours su se relever », note l'avocat et ami Jean-Pierre Mignard. Autrement dit : « Hollande, c'est comme un punching-ball, tu tapes dedans, il revient ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Gary.83 le dimanche 7 sept 2014 à 11:54

    le petit monsieur est polygame !ah ah ah !!

  • Gary.83 le dimanche 7 sept 2014 à 11:52

    jamais marié et plein de gosses c'est trouble .....

  • M156470 le dimanche 7 sept 2014 à 11:36

    S'il en avait, çà se saurait... Il démissionnerait avant de prendre un coup de savate où je pense !

  • C177571 le dimanche 7 sept 2014 à 10:48

    Il a confiance en lui,c'est bien le seul!

  • frk987 le dimanche 7 sept 2014 à 10:26

    Réponse simple Gary83, se marier c'est s'engager dans la durée, le total contraire du personnage.

  • Gary.83 le dimanche 7 sept 2014 à 10:11

    sa mère riait quand on lui demandait si son fils pouvait être Président !! son père était Extrême droite Algérie Française/OAS et lui il a trafiqué sa voix pour se faire passer pour un certain CATON qui annonçait anonymement des fausses nouvelles concernant la droite c'est un fourbe menteur cynique !

  • knbskin le dimanche 7 sept 2014 à 10:04

    "Hollande se replie sur ses derniers fidèles" : comment un type qui vendrait père et mère pour une poignée de voix peut-il avori des "fidèles" ? :D

  • exmarot9 le dimanche 7 sept 2014 à 10:00

    il ferait mieux de se taire, de travailler, de laisser passer la tempête. Après tout l'histoire de VT n'est qu'une vengeance de femme trompée et humiliée, pas très classe. Il y a d'autres affaires plus urgentes, plus graves .Chaque fois qu'il fait un communiqué, c'est la cata.Il n'a aucun charisme.

  • grinchu1 le dimanche 7 sept 2014 à 09:32

    il n'est pas vrai que l'on "entre dans la chambre à coucher"...du moins dans le sens le plus trivial...

  • knbskin le dimanche 7 sept 2014 à 09:30

    " ... servi à rien ..." ? Mais non, il aura - comme d'autres, mais plus que d'autres - contribué à la ruine de notre pays. Il restera dans l'Histoire comme Alcibiade et Cléon, fossoyeurs de la démocratie athénienne. On a la gloire qu'on peut ! :D