Pour Emmanuel Macron, François Hollande a fait « les choses à moitié »

le
0
« J'ai fait le choix de partir sans artifice et de manière apaisée », déclare Emmanuel Macron en parlant de sa démission du gouvernement le mardi 30 août.
« J'ai fait le choix de partir sans artifice et de manière apaisée », déclare Emmanuel Macron en parlant de sa démission du gouvernement le mardi 30 août.

Dans le Journal du dimanche, l’ancien ministre considère qu’on l’a empêché d’aller au bout de son projet de loi sur les nouvelles opportunités économiques.

« Je n’ai pas arrêté d’essayer, de proposer, de pousser, dit-il, mais si l’on veut réussir, on ne peut pas faire les choses à moitié, et malheureusement on a fait beaucoup de choses à moitié! », affirme Emmanuel Macron pour justifier son départ du gouvernement dans le Journal du dimanche à paraître le 4 septembre.

L’ancien ministre de l’économie mentionne notamment son projet de loi sur les nouvelles opportunités économiques parmi ses points de désaccords avec le président de la République. « Le choix a été fait de ne pas engager une deuxième étape des réformes économiques comme je le proposais avec la loi Noé. Nous avons eu une autre divergence après les attentats et un dissensus sur la déchéance », ajoute-t-il. « J’aurais souhaité qu’on aille plus loin sur la politique européenne », poursuit M. Macron.

Une candidature souhaitée par 45% de Français Le fondateur du mouvement En Marche! ne dit pas s’il se lancera dans la course à l’Elysée tout en évoquant son objectif : « les idées progressistes soient présentes au second tour de l’élection présidentielle et gagnent ». Sa candidature est tout cas souhaitée par 45% des Français selon un sondage Odoxa pour Le Parisien/Aujourd’hui en France.

« Je dénonce le cynisme du système politique qui compte faire de la présence du Front national au second tour le marchepied de l’accession au pouvoir de tel ou tel camp », déclare l’homme politique. « Je désapprouve ceux qui préfèrent préserver leurs appareils et leurs intérêts plutôt ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant