Pour DSK, l'économie mondiale est encore «en pleine crise»

le
0
Le directeur général du FMI pointe le «chômage élevé» et les «vulnérabilités budgétaires».

De notre envoyé spécial à Washington

Voilà du solide bon sens: «Le plus important est de faire attention à ne pas se reposer sur ses lauriers», a lancé jeudi Dominique Strauss-Kahn. Le directeur général du Fonds monétaire international parlait bien sûr de la reprise économique mondiale, dont le FMI continue de penser qu'elle restera forte tant en 2011 (4,4%) qu'en 2012 (4,5%). Des chiffres fort satisfaisants en soi.

Mais «ce n'est pas la reprise que nous souhaitons», a ajouté DSK, en ouvrant le round des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale, qui rassemblent à Washington les ministres des Finances et les banquiers centraux des principales économies de la planète.

Les grands argentiers sont désormais confrontés à une série de particularismes et d'intérêts nationaux qui rendent la coopération internationale beaucoup plus difficile, reconnaît le patron du FMI. «La crise n'est pas finie», insiste DSK, pointant du doigt «le chômage qui reste

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant