Pour dénoncer le Nobel, Pékin crée son propre prix de la paix

le
0
À deux jours de la cérémonie symbolique de remise du Nobel de la paix à un dissident chinois emprisonné, Pékin multiplie les pressions diplomatiques contre les participants. Un prix chinois de la paix, inventé ces derniers jours, sera décerné la veille du Nobel.

Depuis deux mois, toute la puissance diplomatique de la Chine est au service d'un seul objectif : promouvoir le boycott de la cérémonie de remise du prix Nobel de la paix vendredi. Au grand dam de Pékin, celui-ci revient cette année au dissident Liu Xiaobo. La cérémonie sera toutefois symbolique, le lauréat qui croupit en ce moment dans une prison chinoise se trouvant dans l'impossibilité de venir recevoir son prix à Oslo.

Pékin, qui n'a pas hésité à qualifier mardi les membres du comité Nobel de «clowns antichinois», n'a donc de cesse de dénigrer leur décision «obscène». Dernière trouvaille en date de la Chine : l'invention de son propre prix de la paix. Une association chinoise jusqu'ici inconnue a ainsi annoncé mercredi qu'elle allait décerner un «prix de la paix Confucius» jeudi, à la veille de la remise du Nobel. Il reviendra à l'ancien vice-président taïwanais Lien Chan, qui a favorisé le rapprochement entre Pékin et Taïwan.

Affirmant que son associ

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant