Pour Copé, le scrutin de Villeneuve valide «la droite décomplexée»

le
0
«Le Parti socialiste est devenu le troisième parti de France», clame un cadre de l'UMP.

Jean-Francois Copé a tenu à être l'un des premiers à réagir. Percevant «un avertissement sérieux» pour la majorité, le patron de l'opposition a vu dans la victoire du candidat UMP le message que «la droite décomplexée, fière d'elle-même, qui ne s'occupe pas du politiquement correct, et refuse toute alliance avec le FN» ça marche, a déclaré le président de l'UMP, peu après 20 heures, en direct du siège parisien du parti.

«L'UMP rassemblée et réconciliée doit avoir une ligne claire», a-t-il ajouté, disant refuser «l'eau tiède, ou l'ambi­guïté». Un cadre du parti assure également que cette partielle «aura été avant tout un problème pour la gauche avant de l'être pour l'UMP». Observant que sur les huit partielles organisées depuis l'élection de François Hollande à l'Élysée, le PS n'est pas parvenu à se qualifier au second tour pour quatre d'entre elles, il veut y voir la...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant