Pour contrer l'inflation, la BCE devrait relever ses taux

le
0
Indolore pour l'Allemagne, la hausse du prix de l'argent aura des répercussions sur les pays périphériques.

Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne (BCE), pourrait mettre, dès ce jeudi, à exécution sa menace de normaliser la politique monétaire en vigueur dans la zone euro devenue trop accommodante à ses yeux. Cette décision pourrait prendre la forme d'une hausse à 1,25% du principal taux directeur de la BCE, resté inchangé à 1% depuis mai 2009. Cette hausse répondrait au souci des responsables de l'institut européen de lutter contre la montée de l'inflation dans la zone euro, à un moment où l'activité est en train de repartir.

Les économistes de la banque d'affaires Goldman Sachs notent en effet «que l'annonce par Eurostat d'une accélération de l'inflation à 2,6% en mars, après 2,4% en février, ne peut que conforter l'institut d'émission dans sa position». Cette décision devient d'autant plus urgente que la hausse des prix à la consommation dépasse désormais de très loin la limite des 2% que la BCE juge acceptable. La plupart des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux