Pour Coman le plus dur commence

le
0
Pour Coman le plus dur commence
Pour Coman le plus dur commence

Après une saison 2015/2016 où il s'est révélé aux yeux du grand public, Kingsley Coman doit désormais confirmer les attentes placées en lui. Une tâche tout sauf simple.

Blessé à la cheville gauche mi-août, Kinglsey Coman a vu sa préparation pour cette nouvelle saison quelque peu tronquée. Il a notamment dû faire un trait sur le rassemblement de l'équipe de France, au mois de septembre, face à la Biélorussie et l'Italie. Premier joker offensif des Bleus, voire même titulaire lors de certaines rencontres pendant l'Euro, le joueur du PSG a vu Nabil Fékir lui passer devant, vendredi, face à la Bulgarie au moment où Didier Deschamps cherchait à faire rentrer du sang neuf devant. Le Bayern commence à s'impatienter En club, même s'il ne s'est pas encore montré décisif cette saison, Coman bénéficie pour le moment toujours d'un temps de jeu important. Sa chance est sûrement de voir ses concurrents Ribéry, Robben ou Douglas Costa se blesser régulièrement. Néanmoins, ses performances en demi-teinte depuis le début de la saison n'ont pas échappé à l'état-major du Bayern, comme Karl Heinz Rummenigge qui n'a pas hésité à piquer le Français, sans le nommer directement : "Certains joueurs qui se sont révélés la saison dernière semblent quelque peu stagner", a déclaré le dirigeant allemand. D'ailleurs, selon Bild, le club bavarois hésiterait à lever l'option d'achat de 21 M€ du Français, alors que Coman est prêté pour la deuxième saison consécutive par la Juventus Turin.  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant