Pour Ayrault, il n'y a «pas de querelle» avec Hollande

le
0
Le premier ministre a démenti les rumeurs sur des tensions avec le président de la République, rappelant au passage le devoir «d'exemplarité» de ses ministres.

Qu'on se le dise, il n'y a «pas de querelle» entre le président de la République et le premier ministre. Invité mardi matin de Jean-Pierre Elkkabach sur Europe 1, Jean-Marc Ayrault a démenti les rumeurs sur des tensions avec François Hollande. «Opposer l'un à l'autre, ça n'a aucun sens. Mon but n'est pas de m'émanciper», a déclaré le chef du gouvernement, qui s'est dit «absolument» sûr du soutien du chef de l'État. «Aucune décision n'est prise sans l'accord du premier ministre, en cohérence avec le président de la République. Autrement, ça ne marcherait pas. Je suis le chef du gouvernement au service de la France et des Français», a-t-il déclaré, «j'ai une mission, travailler au redressement du pays».

Après la polémique sur le cannabis, relancée par le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon, Jean-Marc Ayrault s'est surtout employé à réaffirmer son autorité sur son gouvernement, mise à mal par des couacs à répétition. Vincent Peillon 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant