Pour Areva, les jeux sont bientôt faits

le
0
La centrale nucléaire du Tricastin. (© A.-C. Poujoulat / AFP)
La centrale nucléaire du Tricastin. (© A.-C. Poujoulat / AFP)

L'histoire s'accéère pour Areva : les discussions sur la cession à EDF de la majorité de son activité réacteurs entrent dans leur dernière ligne droite. Selon deux sources proches du dossier, EDF devrait présenter «début décembre» une offre ferme pour le rachat d'une participation d'au moins 51% dans Areva NP, la branche de construction et de services aux réacteurs de l'ex-fleuron du nucléaire, en pleine recomposition face à d'importantes difficultés financières.

Areva conserverait 15% de cette activité, dont la valorisation estimée provisoirement à 2,7 milliards d'euros fait l'objet d'intenses pourparlers entre les parties. «Il y a une volonté des deux acteurs de défendre jusqu'au bout leurs intérêts en ce qui concerne la valorisation. Ils continuent de discuter ferme», indique une autre source, évoquant un dossier compliqué. «Les échanges se poursuivent. C'est un travail intense», confirme Areva, sans vouloir commenter le contenu des discussions.

Areva avait officialisé fin juillet la cession à EDF de la majorité d'Areva NP, précisant seulement que l'électricien prendrait une part de 51 à 75%, tandis qu'Areva ne conserverait que maximum 25% de l'activité. Depuis, le plan de sauvetage s'est affiné. Selon une source gouvernementale, l'Etat français, actionnaire majoritaire des deux groupes, entend céder ultérieurement à des

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant