Pour Alstom, Eurostar a fait un «choix incompréhensible» 

le
0
INTERVIEW - Patrick Kron, le PDG du groupe fournisseur historique d'Eurostar, se défend de toute attitude protectionniste.

Jeudi dernier, Euro­star, filiale de la SNCF, avait jeté un pavé dans la mare en annonçant commander 10 nouveaux trains à grande vitesse au constructeur allemand Siemens. Le gouvernement français s'en est ému, soulignant que les règles de sécurité du tunnel sous la Manche ne permettent pas, en l'état, la circulation de ce train. La décision d'Eurostar est aussi contestée par Alstom, qui s'en explique ici par la voix de son PDG.

LE FIGARO. - Dans le cadre de son dernier appel d'offres, Eurostar a choisi de commander des trains Siemens plutôt que votre AGV. Pourquoi réagissez-vous aussi vivement?

Patrick KRON. - Cette affaire est pour le moins surprenante. Le train qui semble avoir été retenu par Eurostar n'est pas conforme aux règles de sécurité qui régissent la circulation à l'intérieur du tunnel sous la Manche. Cette décision est parfaitement incompréhensible. Nous en examinons bien entendu les aspects légaux.

Quel est concrètement cet enjeu de sécuri...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant