Pour 52% des Français, la zone euro risque de se séparer en deux

le
0

PARIS (Reuters) - Pessimistes sur l'avenir de la zone euro, 52% des Français pensent qu'elle risque de se séparer en deux parties, l'une autour de l'Allemagne avec un euro fort et l'autre autour des pays du Sud avec un euro faible, selon un sondage Ifop.

Seuls 33% estiment que cela n'arrivera pas, et 15% ne se prononcent pas, selon cette enquête pour le JDD.fr diffusée jeudi.

Dans le même ordre d'idée, quatre Français sur 10 (41%) pensent que dans quelques années, l'euro n'existera plus sous sa forme actuelle de monnaie unique.

Toutefois, 61% des sondés estiment qu'il convient de maintenir l'unité de la zone euro, quitte à transférer la politique budgétaire à l'Union européenne.

Concernant le triple A, 45% des sondés estiment que la France parviendra à le conserver jusqu'à l'élection présidentielle et 43% pensent l'inverse, tandis que 12% ne se prononcent pas.

S'agissant des efforts à fournir pour sauvegarder l'euro ou encore le triple A de la France, les Français sont également partagés.

Ainsi, 53% acceptent la mise en place de nouveaux plans d'austérité pour conserver la notation de la France, mais 47% la rejettent. De même 51% pensent que l'euro doit continuer à exister sous sa forme actuelle de monnaie unique, quitte à ce que les Européens fassent de gros sacrifices dans les années à venir, contre 49% qui ne partagent pas cet avis.

Selon l'Ifop, l'électorat de l'UMP se retrouve massivement derrière les objectifs aujourd'hui défendus par le gouvernement en vue de sauver l'euro, alors que les proches du Parti socialiste se partagent entre l'adhésion résignée aux solutions offertes d'une part, et d'autre part une attitude plus hostile, y compris lorsqu'il s'agit de la survie de l'euro.

Ces clivages politiques avaient déjà été observés en 2005 au moment de se prononcer pour ou contre la Constitution européenne.

Ce sondage a été effectué du 29 au 30 novembre auprès d'un échantillon de 999 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant