Poule D : L'Italie a eu très chaud

le
0
Poule D : L'Italie a eu très chaud
Poule D : L'Italie a eu très chaud

Face à des Canadiens totalement libérés mais pas suffisamment réalistes, l'Italie a du batailler pour arracher la victoire samedi à Leeds (23-18). S'il joue comme ça jeudi prochain, le Canada, qui méritait sans doute plus que le bonus défensif, ne sera pas un simple faire-valoir pour le XV de France.

Le debrief

Après sa défaite face à l’équipe de France, l’Italie se devait de réagir face au Canada. Dominateur au début du match, le Canada a vite pris les devants au score. Il a fallu un quart d’heure pour voir les Italiens et Rizzo inscrire un essai et revenir à hauteur des Canucks. Mais tout de suite, le Canada a montré qu’il avait envie de remporter ce match. Et l’Italie a souffert, beaucoup souffert. La Squadra est tombée face à une équipe du Canada qui jouait et qui a su percer à maintes reprises leur défense. Il a fallu une maladresse de la part des Canucks, qui ont perdu énormément de ballons sur des fautes de main ou des erreurs sur les rucks. En mêlée, l’Italie était au-dessus et c’est bien le seul domaine où les Azzurri dominaient. Mais l’Italie s’en est bien sorti sur les temps fort canadiens et a réussi à marquer un essai à un moment où elle prenait l’eau. Le Canada aura beau tenter jusqu’au bout, rien n’y a fait. L’Italie s’impose 23-18. Une victoire inquiétante tout de même.

Le joueur qui a crevé l’écran

Van der Merwe. L’ailier Canadien s’est offert un essai de toute beauté en première mi-temps. Ballon en main, il n’a fait qu’une seule chose, avancer. Et il l’a bien fait. Percutant, rafutant sur chaque percée un ou deux Italiens, il a été déterminant dans la bonne prestation offensive des Canucks. Elu homme du match.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La stat dont on se souviendra

5. Comme le nombre de Coupe du monde auxquelles a participé Mauro Bergamasco. Le troisième ligne italien est entré en jeu à la 57eme minute et égale le Samoan Brian Lima, également cinq Coupes du monde au compteur. Bergamasco cumule 105 sélections avec les Azzurri depuis 1998.

Les joueurs à la loupe

Italie
>>> Le demi d’ouverture italien ALLAN a permis à son équipe de prendre de l’avance au score. Avec deux essais inscrits pour les deux équipes, c’est lui qui a fait la différence avec deux transformations et trois pénalités. VUNISA a dynamisé l’attaque italienne tant qu’il était sur le terrain. Le numéro 8 italien a parcouru 37 mètres ballon en main et a éliminé deux défenseurs. En défense, il a su se montrer agressif pour pousser le Canada à la faute. L’ailier VENDITTI a lui aussi percuté la défense canadienne. En éliminant quatre défenseurs, il a souvent été dans les bons coups italiens.

Canada
>>> Outre VAN DER MERWE, le demi d’ouverture HIRAYAMA a mené l’attaque des Canucks avec sa vision du jeu. Pas très adroit face aux perches, il s’est démené en fin de match, accumulant les offensives et n’hésitant pas à aller défier les défenseurs italiens. HEARN et MACKENZIE ont été très importants. Le trois-quarts centre et l’arrière ont malmené tout au long du match les Italiens.

La feuille de match

CM2015 (Poule D) / ITALIE - CANADA : 23-18

Elland Road de Leeds (37 000 spectateurs environ)
Temps ensoleillé - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Clancy (IRL)

Essais : Rizzo (16eme) et Garcia (57eme) pour l’Italie – Van der Merwe (14eme, 43eme) pour le Canada

Transformations : Allan (17eme, 58eme) pour l’Italie – Hirayama (15eme) pour le Canada

Pénalités : Allan (24eme, 40eme, 81eme) pour l’Italie – Hirayama (14eme, 71eme) pour le Canada

Drops : Aucun

Cartons jaunes : Aucun

Cartons rouges : Aucun

Italie
McLean – Sarto, Benvenuti, Garcia, Venditti – Allan, Gori – Vunisa, Mino, Zanni – Furno, Geldenhuys – Cittadini, Ghiraldini (cap), Rispoli

Sélectionneur : J. Brunel

Canada
Evans – Mackenzie, Hearn, Braid, Van der Merwe – Hirayama, Mackenzie – Ardron (cap), Moonlight, Dala – Cudmore, Sinclair – Wooldridge, Barkwill, Buydens

Sélectionneur : K. Crowley

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant