PostNL oppose une fin de non recevoir à bpost

le
0
POSTNL REJETTE L'OPA AMÉLIORÉE DE BPOST
POSTNL REJETTE L'OPA AMÉLIORÉE DE BPOST

AMSTERDAM (Reuters) - L'opérateur postal néerlandais PostNL a rejeté lundi l'OPA améliorée de son homologue belge bpost, affirmant sa volonté de rester indépendant.

C'est dimanche soir que bpost a lancé une offre améliorée valorisant sa cible à quelque 2,5 milliards d'euros, proposant d'assumer ses engagements en matière de retraites.

L'action PostNL gagnait 6,1% lundi matin en Bourse d'Amsterdam, plus forte hausse de l'indice Stoxx 600. L'action bpost perdait 0,15%.

Si bpost a décrit son offre comme étant "amicale", PostNL a dit lui qu'elle était "non sollicitée" et ajouté qu'il n'y avait pas de discussions entre les deux sociétés.

"Nous avons toute confiance dans notre stratégie d'indépendance", a déclaré PostNL.

L'offre de bpost représente 5,65 euros par action, soit une prime de 31,6% par rapport au cours de PostNL à la fin octobre, juste avant que l'action bondisse de plus de 11% le 1er novembre à la suite d'un article de presse faisant état d'une offre bonifiée de bpost.

Depuis le début de l'année, le titre PostNL a progressé de 34,5% après un gain de 12,9% en 2015. Bpost, dont la capitalisation boursière est de quelque 4,8 milliards d'euros gagne 4,0% depuis le début de l'année après une hausse de 8,7% l'an dernier.

"Nous avons une possibilité unique d'unir nos forces et d'être plus forts ensemble. Le combinaison de nos deux entreprises fait de nous un des acteurs de premier plan en Europe", avec 28 millions de clients potentiels à travers les Pays-Bas et la Belgique, a déclaré Koen van Germen, directeur général de bpost, cité dans un communiqué.

"Bpost est prête à reprendre rapidement les négociations bien avancées sur l'accord de fusion en vue de parvenir à une transaction recommandée dans un court laps de temps", déclare le groupe belge.

"Comme précédemment convenu contractuellement avec PostNL, bpost ne procédera à l'offre que sur la base d'un accord avec PostNL et du conseil d'administration de PostNL. En outre, l'offre ne pourra intervenir qu'après l'adoption d'un arrêté royal belge autorisant la transaction ainsi convenue."

POSTNL - RÉSULTAT TRIMESTRIEL SUPÉRIEUR AUX ATTENTES

Fin mai, les discussions entre les deux groupes en vue d'un rapprochement avaient achoppé sur, selon les médias néerlandais, la question de la charge des retraites de PostNL, qui a par ailleurs annoncé lundi un résultat supérieur au consensus au troisième trimestre, en dépit d'un chiffre d'affaires stagnant.

Les deux entreprises sont confrontées au déclin de leur activité courrier mais profitent de la hausse de l'activité messagerie du fait de l'essor du commerce en ligne.

Sur le moyen terme, l'activité messagerie combinée des deux groupes pourrait créer quelque 3.200 postes, a dit bpost.

Les actionnaires de PostNL détiendraient environ 21% de la nouvelle entité, a poursuivi le groupe belge, tandis que la part de l'Etat belge passerait de 51% à 40%.

Post Danmark et CVC étaient entrés ensemble à hauteur de 49,99% au capital de bpost en 2006, le Danemark cédant ensuite ses parts à CVC en 2009. Bpost a été introduit en Bourse en 2013.

L'an dernier, l'opérateur belge, qui emploie quelque 25.000 personnes, a vu son chiffre d'affaires baisser de 2,3% à 2,4 milliards d'euros. Son résultat opérationnel a augmenté de 3% en 2015, à 494 millions d'euros.

PostNL est né en 2011 après la scission de TNT Express, sa filiale messagerie internationale, désormais dans le giron de FedEx. Avec environ 49.000 salariés, son chiffre d'affaires est resté inchangé en 2015, à 3,5 milliards d'euros. Le bénéfice opérationnel courant a reculé de 7% l'an dernier, à 358 millions d'euros.

(Thomas Escritt, Benoit Van Overstraeten et Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant