Possible sommet à quatre sur l'Ukraine en juillet, dit Hollande

le
0
    PARIS, 22 juin (Reuters) - Des progrès ont été constatés 
dans les pourparlers de paix sur l'Ukraine et un sommet entre 
les dirigeants de la France, de l'Allemagne, de la Russie et de 
l'Ukraine pourrait se tenir en juillet, a déclaré mercredi 
François Hollande.  
    Une telle réunion en format dit "Normandie" pourrait être 
organisée en marge du sommet de l'Otan de Varsovie les 8 et 9 
juillet, a-t-on précisé de source diplomatique française.   
    "Des progrès ont été faits et il est envisageable d'avoir de 
nouveau un format Normandie au mois de juillet", a déclaré le 
porte-parole du gouvernement français, Stéphane Le Foll, citant 
François Hollande. 
    Le président français a reçu mardi à Paris son homologue 
ukrainien, Petro Porochenko, avec qui il a fait le point sur le 
"processus de Minsk" dont l'avancée conditionne la levée des 
sanctions imposées à la Russie depuis l'invasion de la Crimée. 
    "Nous sommes attentifs à ce qu'aucune occasion ne soit 
perdue, c'est pourquoi nous avons réfléchi, le président 
Porochenko et moi-même, en liaison avec la chancelière Angela 
Merkel, en sachant que le président (russe Vladimir) Poutine 
pourrait y être prêt, à une nouvelle réunion dans le cadre de ce 
format pour amplifier encore les progrès et avoir de nouvelles 
étapes qui puissent être franchies", avait dit François Hollande 
dans une déclaration à l'Elysée. 
    Le chef de l'Etat a rappelé son attachement au respect des 
accords signés en février 2015 à Minsk, qui prévoient notamment 
un cessez-le-feu.  
    Les sanctions européennes contre la Russie "ont été 
prolongées pour qu'il puisse y avoir un incitation forte à la 
mise en oeuvre de Minsk et c'est encore notre position", a-t-il 
expliqué. "Et nous serons toujours prêts à faire en sorte que si 
Minsk est pleinement engagé, à ce moment-là il puisse y avoir 
une levée progressive. Mais pour l'instant nous devons assurer 
le maintien des sanctions en les liant à l'accord de Minsk." 
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant