Possible alliance PSA-GM, le gouvernement vigilant sur l'emploi

le
0
LE GOUVERNEMENT ANNONCE QU?IL SE MONTRERA VIGILANT SUR L'EMPLOI FACE À L?ÉVENTUALITÉ D?UNE ALLIANCE PSA-GM
LE GOUVERNEMENT ANNONCE QU?IL SE MONTRERA VIGILANT SUR L'EMPLOI FACE À L?ÉVENTUALITÉ D?UNE ALLIANCE PSA-GM

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français sera vigilant sur les conséquences sur l'emploi si le constructeur français PSA Peugeot Citroën noue une alliance avec l'américain General Motors, a déclaré mercredi le ministre du Travail Xavier Bertrand.

PSA a annoncé mardi soir étudier des projets de coopération et d'alliance mais n'a pas dit avec quelles parties ces discussions ont lieu. Il s'agirait de l'américain General Motors, selon le site LaTribune.fr et le Financial Times, qui évoquent un partenariat et non une fusion entre les deux groupes.

"Emploi, emploi, emploi... Vous me permettrez d'être exigeant sur ce point", a commenté Xavier Bertrand sur Europe 1, jugeant qu'un rapprochement entre groupes permettrait à PSA de changer de taille.

"S'il y a accord, ça permet déjà d'avoir une taille sur un marché mondial, parce que PSA est avant tout un champion européen, un champion national", a-t-il expliqué.

Selon différentes publications, le rapprochement pourrait voir PSA et GM joindre leurs forces pour fabriquer des automobiles et des pièces détachées en Europe mais l'alliance ne serait pas une fusion et n'impliquerait pas un échange d'actions.

En Bourse, l'action PSA fait un bond de plus de 9%, dans des volumes représentant après trois quarts de cotation 1,8 fois son volume quotidien des trois derniers mois.

Elizabeth Pineau et Julien Ponthus, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant