Portugal-Succès de l'émission de dette à 15 ans avant la BCE

le
0

LONDRES, 3 septembre (Reuters) - Le Portugal a placé mercredi avec succès sa première obligation depuis le sauvetage de Banco Espirito de Santo début août, la perspective d'un nouvel assouplissement monétaire de la BCE ayant attiré de nombreux investisseurs en quête de rendement. Les ordres d'achats pour l'obligation à 15 ans ont été supérieurs à huit milliards d'euros, soit plus de deux fois l'objectif de trois milliards d'euros de levée de fonds que s'était fixé le Trésor portugais dans le cadre de cette adjudication, qui intervient deux mois après le sauvetage du plus gros établissement de crédit du pays. Le succès de cette opération tranche avec le peu d'intérêt manifesté pour l'adjudication allemande d'obligations à cinq ans, la demande en valeurs refuges ayant été refroidie après l'annonce par Kiev d'un accord sur les conditions d'un "cessez-le-feu permanent" avec la Russie dans l'est de l'Ukraine. Les investisseurs ont aussi été découragés par la faiblesse du rendement à 0,25% et la demande a tout juste couvert l'offre. Alors que fondent les rendements de la dette la mieux notée et que ceux des principaux pays de la périphérie de la zone euro sont à des plus bas records, les stratégistes estiment que le Portugal, qui offre encore des taux de rendement relativement élevés, n'aura dans l'immédiat pas de mal à placer ses titres. L'obligation à 15 ans est assortie d'un coupon de 4% et représente la plus longue échéance placée par le Portugal depuis 2008. Elle fait suite à un placement privé espagnol lundi d'une obligation à 50 ans offrant le même taux d'intérêt. La dette à long terme est recherchée par les investisseurs fondamentaux comme les fonds de pension et les assureurs, tandis que la dette à court terme attire surtout les investisseurs spéculatifs. "Après le placement espagnol, l'adjudication (portugaise) à 15 ans montre clairement que la situation est bien meilleure au Portugal et montre aussi qu'il y a un grand appétit pour le rendement en général et le rendement européen en particulier", dit Jean-Francois Robin, responsable de la stratégie sur le marché obligataire chez Natixis. "On constate qu'un grand nombre d'investisseurs hors de la zone euro se positionnent sur le marché de la zone euro et que certains investisseurs passent du coeur à la périphérie." Sur le marché secondaire, le rendement de l'obligation à 10 ans portugaise PT10YT=TWEB est à 3,26% après l'adjudication, alors que le rendement du Bund allemand à dix ans DE10YT=TWEB est à 0,96%. (Emelia Sithole-Matarise et Michael Turner, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Nicolas Delame)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux