Portugal-Progrès à gauche pour renverser le Premier ministre

le
0

LISBONNE, 6 novembre (Reuters) - Le Bloc de gauche (extrême gauche) a annoncé vendredi qu'il avait conclu un accord avec le Parti socialiste portugais en vue de former un gouvernement de coalition à Lisbonne mais le soutien des communistes est indispensable aux deux formations pour s'assurer une majorité au Parlement. Un gouvernement de coalition de centre droit dirigé par le conservateur Pedro Passos Coelho, dont le Parti social-démocrate (PSD) est arrivé en tête des élections législatives du 4 octobre, a prêté serment il y a une semaine, sans avoir de majorité à l'Assemblée dominée par l'opposition. Pedro Passos Coelho a reconnu vendredi qu'il risquait fort de se retrouver dans l'opposition dès la semaine prochaine, quand il présentera son programme au Parlement. Le vote des députés est prévu mardi ou mercredi. "Si les socialistes m'empêchent de poursuivre ma tâche et si je me retrouve de fait dans l'opposition, j'assumerai mes responsabilités", a-t-il dit. Le Bloc de gauche a précisé que l'accord conclu avec les socialistes visant "à défendre les emplois, les salaires et les retraites" face au programme d'austérité défendu par Passos Coelho. Reste aux deux partis, pour pouvoir former un gouvernement majoritaire, à trouver un compromis avec les communistes, ce qui ne semble pas acquis, d'autant que certains socialistes penchent en faveur d'une coalition avec les centristes plutôt qu'avec l'extrême gauche. (Andrei Khalip, Shrikesh Laxmidas et Axel Bugge; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux