Portugal : le plan d'austérité menacé

le
0
En cas de rejet de la Cour constitutionnelle, le premier ministre portugais démissionnera.

La petite phrase lâchée par le premier ministre portugais est lourde de conséquence. Selon le journal Publico, Pedro Passos Coelho a ni plus ni moins évoqué la démission de son gouvernement lors d'une réunion de sa formation politique, le Parti social démocrate, si la Cour constitutionnelle, saisie fin 2012 par le président Anibal Cavaco Silva, rejette son plan d'austérité.

La décision des juges doit être rendue dans les prochaines semaines. Selon plusieurs experts, les Sages portugais pourraient déclarer anticonstitutionnelles certaines dispositions du budget 2013, notamment la taxation des retraites ou la réduction du nombre de tranches d'imposition. Cela risque de remettre en cause 2 milliards d'euros d'économie sur un total de 5 milliards que prévoit le budget 2013. Autant dire que si l'hypothèse se vérifie, cela compromettra sérieusement l'objectif de L...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant