Portugal: le nouveau premier ministre veut apaiser les marchés

le
0
Le président du Parti social-démocrate Pedro Passos Coelho, qui a largement remporté les élections législatives de ce dimanche, a assuré que son pays ne serait pas «un fardeau» pour ses créanciers.

Le premier ministre portugais démissionnaire, le socialiste José Socrates, n'a pas été reconduit dans ses fonctions au terme des élections législatives qui se tenaient dimanche. Le président du Parti social-démocrate, Pedro Passos Coelho prend ainsi la tête du pays, en remportant 105 sièges sur les 230 élus du Parlement sur fond d'abstention record à 41,2%. Peu après les résultats, le président du Parti social-démocrate, Pedro Passos Coelho, a tenu à rassurer ses créanciers. Il a assuré dimanche soir que son pays ne serait pas «un fardeau» pour eux, promettant de «tout faire» pour «honorer les engagements» de l'État portugais. «Nous ferons tout notre possible pour honorer l'accord établi entre l'État portugais, l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI), pour reconquérir la confiance des marchés», a-t-il ajouté. Et pour éviter l'instabilité politique, le leader a déclaré qu'il formerait «aussi rapidement que possible» un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant