Portugal : Latvala résiste à Ogier et s'impose

le
0
Portugal : Latvala résiste à Ogier et s'impose
Portugal : Latvala résiste à Ogier et s'impose
Leader avec seulement 9"5 d'avance sur Ogier à l'entame de la dernière journée, le Finlandais Jari-Matti Latvala (Volkswagen) a résisté aux derniers assauts de son coéquipier pour remporter dimanche le rallye du Portugal.

Sébastien Ogier avait prévenu : au lendemain d'une troisième journée très satisfaisante qui l'avait ramené à moins de dix secondes (9"5) de son coéquipier et leader de l'épreuve Jari-Matti Latvala, le pilote français allait se montrer très offensif dimanche au cours des 54,65km des trois dernières spéciales de ce rallye du Portugal 2015, cinquième manche de la saison (sur 13). Dans le premier chrono dominical, le Gapençais tenait parole et reprenait 1"7 à Latvala, réduisant à 7"8 son retard au général. Mais dans la deuxième spéciale du jour (la 15eme du rallye), le pilote finlandais faisait mieux que résister en reprenant à son tour 2"6 à son acolyte tricolore (10"4 au général). Une dernière offensive du double champion du monde en titre dans le dernier secteur chronométré (ES16) lui permettait de grignoter 2"2 sur le pilote de Töysä, insuffisant pour s'imposer.

Latvala remporte donc l'épreuve lusitanienne pour la première fois de sa carrière et décroche son treizième succès en WRC, le premier cette saison. Ogier, lui, se console avec de gros points (les 18 de la deuxième place auxquels s'ajoutent les trois unités du gain de la power stage finale) et la satisfaction de creuser l'écart sur ses poursuivants au général du Championnat (Mikkelsen 3eme, Ostberg 7eme). Son écurie, Volkswagen, savourera, elle, son troisième triplé depuis 2013 après ceux de l'Australie 2014 et du Monte-Carlo cette année.

« C’est un super sentiment. Après les trois derniers rallyes (ndlr : 12eme, 15eme et abandon), certains se demandaient si je m’en relèverais. Je viens de traverser l’une des périodes les plus difficiles de ma carrière en rallye. Revenir au plus haut niveau et m’imposer me procure une sensation unique. Il est certain que Seb (Ogier) souffre (ndlr : de sa position d’ouvreur lors des deux premières journées de chaque rallye en tant que leader du Championnat) et il a réussi du bon travail mais aujourd’hui nous allions au même rythme. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant