Portugal : l'austérité envers et contre tout

le
0
Le premier ministre portugais a reçu un satisfecit total de l'OCDE.

Le premier ministre portugais a obtenu le blanc-seing de l'OCDE sur sa politique d'austérité et les réformes menées pour sortir d'une récession les plus sévères de son histoire alors que le pays est placé depuis mai 2011 sous assistance financière. Le secrétaire général, Angel Gurria, qui remettait, ce mardi, à Pedro Passos Coelho un rapport sur la réforme de l'État, l'a félicité «des décisions courageuses» et «des avancées décisives» en matière budgétaire qui suscitent son «admiration». Pour preuve, a renchéri le premier ministre, «nous avons ramené notre déficit structurel (hors effets conjoncturels) de 6 % en 2010 à un excédent de 0,2 % pour 2012».

Lisbonne a annoncé début mai de nouvelles mesures d'austérité - départ à la retraite rallongé, réduction des effectifs dans la fonction publique - pour compenser la récente censure du Conseil constitutionnel. Même si la potion s'avère très...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant