Portugal : Cristiano Ronaldo peut-il enfin faire gagner la Seleção ?

le
0

A 31 ans, le triple Ballon d’Or abat peut-être sa dernière carte pour enfin décrocher un titre avec le Portugal.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01896197/zone/1/showtitle/1/src/uxxfrv'] C’était il y a 12 ans déjà mais personne n’a oublié. Si tout le monde se souvient encore de l’incroyable sacre de la Grèce à l’Euro 2004, c’est aussi à cause des larmes du jeune Cristiano Ronaldo, finaliste malheureux avec le Portugal. A l’époque, cette défaite était aussi perçue comme un moyen d’emmagasiner de l’expérience pour permettre un jour à « CR7 » d’emmener la Seleção tout en haut. Depuis, le Portugal n’a pourtant plus franchi le stade des demi-finales, que ce soit à l’Euro ou en Coupe du Monde. Alors forcément, à 31 ans, le triple Ballon d’Or n’a plus le temps d’attendre. Cette compétition, en France, représente sans doute sa dernière chance de compléter sa collection de trophées. Il le sait et entraîne derrière lui tous ses partenaires, comme le confirmait le latéral Cédric Soares il y a peu. « Cristiano est le meilleur, tout simplement, et cela depuis des années. C’est notre leader, un exemple au quotidien dont on écoute attentivement les conseils, même s’il n’a pas besoin de beaucoup parler tellement il est exceptionnel dans son attitude. »

Une condition physique qui inquiète

A quelques heures d’entrer en lice face à l’Islande dans l'Euro 2016 (ce mardi à 21h), le Portugal retient pourtant son souffle. Selon le journal espagnol Mundo Deportivo, Cristiano Ronaldo serait touché à la cheville, et donc pas à 100% de ses moyens pour entamer la compétition. Une hypothèse confirmée lors du dernier match de préparation face à l’Estonie. Premier buteur du festival (7-0), il n’avait disputé que 45 minutes, laissant les supporters dans une réelle inquiétude. Le sélectionneur, Fernando Santos, avait alors rassuré, expliquant que ce changement précoce n’avait rien d’alarmant mais qu’il s’agissait d’une simple gestion de l’effectif. Malgré tout, le doute subsiste. Pas les meilleures conditions pour préparer ce premier match face aux surprenants Islandais.

Un groupe piège

Une rencontre d'autant plus capitale qu'elle pourrait déjà mettre une énorme pression sur les épaules lusitaniennes en cas de contre-performance, puisque le calendrier a offert l’Autriche lors de la deuxième journée. Là aussi loin d’être un cadeau quand on sait que les coéquipiers de David Alaba ont terminé invaincus lors des éliminatoires, avec neuf victoires et un match nul. La présence de Cristiano Ronaldo est donc plus que souhaitable pour éviter de rééditer la triste performance du Mondial 2014, où les Portugais n’avaient même pas franchi les poules. «S’il est si important au Real, vous ne pouvez pas imaginer à quel point il l’est pour le Portugal. Au moins autant, et même plus. C’est impossible à quantifier », assure Fernando Santos. Touché ou pas, Cristiano Ronaldo devrait jouer. Le sort du Portugal en dépend. A voir aussi : > Toute l'actu de l'Euro 2016 > Le calendrier du tournoi
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant