Portugal-BCP, recalée par la BCE, dit avoir renforcé son bilan

le
0

LISBONNE, 26 octobre (Reuters) - Millennium BCP BCP.LS , la première banque cotée du Portugal, a échoué aux tests menés par les autorités européennes mais elle a déclaré dimanche avoir déjà pris les mesures nécessaires pour renforcer son bilan et n'avoir besoin ni de lever des fonds, ni de céder des actifs. Le groupe a expliqué dans un communiqué que "des mesures déjà décidées" depuis le début de l'année mais qui n'ont pas été prises en compte par la Banque centrale européenne (BCE) et l'Autorité bancaire européenne (ABE) couvraient la totalité des 1,14 milliard d'euros de déficit de fonds propres, ajoutant que ses ratios de solvabilité s'étaient nettement améliorés. "Aucun projet d'augmentation de capital ou de vente forcée d'actifs stratégiques n'est donc nécessaire", a-t-il conclu. Certains analystes ont estimé que la banque pourrait devoir vendre sa filiale polonaise Millennium Poland MILP.WA si elle était mise en difficulté par les tests européens. Mais un porte-parole de BCP a réaffirmé que cette filiale était considérée comme un actif stratégique et qu'elle n'était pas à vendre. La banque a nettement réduit ses pertes sur les neuf premiers mois de l'année, à 98 millions d'euros contre 597 millions un an plus tôt, tandis que son revenu net d'intérêts progressait de 29% à 791 millions. BCP a précisé qu'elle présenterait dans les deux semaines aux autorités de supervision le détail des mesures destinées à combler son déficit de fonds propres, dont la majorité "ont déjà été mises en oeuvre à ce jour". Parmi ces mesures figure une vente d'obligations réalisée ce mois-ci et la cession en mai d'une participation de 49% dans des compagnies d'assurance dommages. NOVO BANCO PAS SOUMISE AUX TESTS L'ensemble de ces mesures représente une amélioration de 256 points de base du ratio de fonds propres Tier 1, a précisé la banque. Le ratio de fonds propres dur (CET1) étant de 2,99% dans le scénario "stressé" retenu pour les tests de résistance, les mesures de renforcement du bilan devraient donc le porter à 5,55%, juste au-dessus du plancher de 5,5% retenu par l'ABE. Dans le scénario de base, ce ratio s'établit à 8,84% pour BCP, donc au-dessus du plancher fixé à 8%. Le secteur bancaire portugais, ébranlé par la crise financière, a connu une nouvelle secousse cette année avec la chute de l'empire familial Espirito Santo, qui a obligé l'Etat à renflouer Banco Espirito Santo BES.LS à hauteur de 4,9 milliards d'euros. Les autorités ont séparé les activités de cette dernière entre une banque opérationnelle, Novo Banco, et une structure de défaisance ("bad bank"). Novo Banco n'a pas été soumise aux tests. La deuxième banque cotée du pays, Banco BPI BBPI.LS a facilement réussi ces tests avec un ratio CET1 de 11,6% dans le scénario stressé et de 14,91% dans le scénario de base. Le groupe public Caixa Geral de Depositos a réussi ces tests avec une marge plus réduite, affichant des ratios de 6,09% et 9,4% respectivement. (Andrei Khalip et Sergio Goncalves, Marc Angrand pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant