Portrait-robot du collectionneur d'art contemporain

le
1
Majoritairement masculine (73% des collectionneurs sont des hommes), la population des collectionneurs se distingue par son niveau de diplôme plus élevé que l'ensemble de la population. (© Le Revenu)
Majoritairement masculine (73% des collectionneurs sont des hommes), la population des collectionneurs se distingue par son niveau de diplôme plus élevé que l'ensemble de la population. (© Le Revenu)

De nombreux traits semblent pouvoir définir communément les collectionneurs, quel que soit l’objet de la collection. Toutefois, les collectionneurs qui soutiennent l’art «en train de se faire» se distinguent par des pratiques plus variées que celles usuellement relevées chez l’ensemble des collectionneurs, expliquent Nathalie Moureau, Dominique Sagot-Duvauroux dans leur étude sur les collectionneurs d’art contemporain*.

En plus d’être acquéreur, le collectionneur d’art contemporain est susceptible d’agir sur la vie artistique, notamment grâce au soutien matériel apporté aux artistes et parce qu’il contribue à la construction de la valeur artistique. Cette particularité est d’autant plus notable que l’engagement du collectionneur n’est pas l’apanage d’une seule élite fortunée, comme le montre la typologie des profils de collectionneurs.

Bloc "A lire aussi"

Diplômé, senior et francilien. Majoritairement masculine (73% des collectionneurs sont des hommes), la population des collectionneurs se distingue par son niveau de diplôme plus élevé que l’ensemble de la population. Près des deux tiers sont âgés de plus de 50 ans et près de la moitié résident en Île-de-France, deux caractéristiques qui rejoignent celles des publics de la culture. L’âge moyen des collectionneurs s’explique en partie par la capacité financière liée au cycle de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le vendredi 24 juil 2015 à 00:54

    Capacités financières et substrat culturel. Quant à la revente, oublions.