PORTRAIT-Lemierre, l'homme du sérail, pour succéder à Prot

le
0

par Matthias Blamont PARIS, 26 septembre (Reuters) - En "homme de la maison", Jean Lemierre doit succéder à Baudouin Prot à la présidence du conseil d'administration de BNP Paribas BNPP.PA avec la tâche délicate d'aider la première banque de la zone euro à faire oublier un contentieux aux Etats-Unis qui lui a coûté près de neuf milliards de dollars. Jean Lemierre, qui devrait, sauf surprise de dernière minute, être désigné vendredi soir par le conseil, devra également accompagner l'équipe dirigeante à concrétiser les objectifs d'un nouveau plan stratégique conçu pour amplifier l'internationalisation du groupe. BNP veut notamment afficher une rentabilité des fonds propres (ROE) supérieure ou égale à 10% en 2016. En excluant les éléments exceptionnels, elle s'élevait à 7,7% en 2013. L'entreprise souhaite également faire progresser son produit net bancaire d'au moins 10% sur trois ans. ID:nL5N0LH4S0 Les compétences de Jean Lemierre, notamment en matière de finance internationale, ainsi que ses talents de négociateur sont unanimement reconnus. "C'est un homme extraordinairement travailleur, consciencieux, rigoureux, il aurait pu faire carrière à la Banque de France ou à la Banque centrale européenne, les circonstances ont fait qu'il est finalement allé à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) où il a fait du très bon travail", souligne Jean Peyrelevade, ancien président du Crédit Lyonnais qui a connu Jean Lemierre en tant que directeur du Trésor, de 1995 à 2000. Jean Lemierre, 64 ans, a exercé l'essentiel de son parcours professionnel dans la fonction publique après sa sortie de l'Ecole nationale d'administration en 1976 où il a cotoyé Christian Noyer, l'actuel gouverneur de la Banque de France, et Baudouin Prot dans la promotion "Guernica". Un ancien condisciple se souvient: "Baudouin était plutôt sûr de ses qualités, tout en étant assez chaleureux et amical. Jean était sérieux mais très respecté des autres élèves". A sa sortie de l'Ena, Jean Lemierre rejoint l'Inspection générale des finances et la fonction publique qu'il ne quittera qu'en 2008 après huit ans passés à la présidence de la Berd à Londres. C'est à l'issue de cette aventure européenne qu'il rejoint la BNP comme conseiller du président Michel Pébereau. Très actif sur le dossier de la restructuration de la dette grecque, il prend également part aux négociations récentes de la banque avec la justice américaine. "Par sa connaissance intime des circuits de décision et des Trésors nationaux, Jean Lemierre a permis de maintenir un dialogue constant, condition nécessaire de l'émergence d'une solution coopérative associant les États et les créanciers de la Grèce", témoigne Ramon Fernandez, l'ancien directeur du Trésor. "Il fallait trouver un point d'équilibre, ce qui requiert un certain talent." UNE TRANSITION EN DOUCEUR Le choix de Jean Lemierre s'inscrit en tout cas dans la tradition de la banque en matière de gouvernance. La BNP promeut le plus souvent ses meilleurs éléments en interne et Michel Pébereau, devenu président d'honneur de la BNP en 2011, continue d'exercer son influence. "Jean Lemierre est très proche de Michel Pébereau, qui pourra ainsi continuer à tirer les ficelles chez BNP Paribas", estime de son côté un expert du secteur. Une source a déclaré à Reuters que Baudouin Prot avait décidé de partir de lui-même, sans pression des autorités américaines. Beaucoup d'observateurs notent cependant que ce litige, et ses conséquences pour la réputation de BNP Paribas, ont beaucoup "affecté" le dirigeant. Jean Lemierre va donc devoir incarner BNP Paribas et s'employer à restaurer un climat serein alors que la banque s'est séparée ces dernières mois de plusieurs dirigeants dont Georges Chodron de Courcel, directeur général délégué, et a réorganisé certaines fonctions, comme celles de la conformité. ID:nL6N0RN2VA A plus long terme, le nouveau président sera également jugé sur l'adaptation de la banque au numérique, un chantier auquel toutes les grandes banques internationales se sont attaquées avec plus ou moins de succès et qui devrait revêtir d'ici à quelques années l'un des caractères les plus stratégiques. (Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant