Porto, se réinventer ou sombrer

le
0
Porto, se réinventer ou sombrer
Porto, se réinventer ou sombrer

Fait inédit sous la présidence de Pinto da Costa, le FC Porto vient de boucler sa troisième saison sans titre. L'époque où les Portistas régnaient dans partage sur l'ouest ibère est révolu. Et cette période de disette pourrait bien se prolonger si les dirigeants du club ne réagissent pas rapidement.

Et de trois. Fut un temps où la phrase sous-entendait un énième triplé d'un FC Porto hégémonique. Cette époque semble révolue. A moins qu'il ne s'agisse que d'une petite escale sur la case lose pour la machine conçue par Pinto da Costa depuis son arrivée à la tête du club, en 1982. Toujours est-il que la pause s'éternise. Les Dragons ne gagnent plus rien depuis août 2013 et une victoire en supercoupe du Portugal contre Guimaraes. Dimanche dernier, les hommes de José Peseiro ont manqué leur seule occasion de sauver les apparences en s'inclinant aux tirs au but contre Braga, en finale de la Coupe du Portugal, au terme d'un match qui n'a que trop bien résumé la saison, ou plutôt le chemin de croix des Portistas.

Début de rencontre catastrophique, défense aux abois, bourde du gardien (en l'occurrence Hélton), réaction tardive et inefficacité au moment de conclure. La seule satisfaction qui ressort de cette énième déroute se nomme André Silva, excellent avec l'équipe B depuis plus d'un an, mais qui semblait jusqu'ici un peu trop léger pour s'affirmer chez les grands. L'international espoir lusitanien a claqué un doublé de grande classe pour, peut-être, lancer sa carrière de serial-buteur. Le FC Porto en a en tout cas cruellement besoin pour se relancer dans les mois à venir. Mais il faudra beaucoup plus qu'un jeune prometteur pour revenir à la surface. Car résumer le mal qui frappe les Dragoes à un seul attaquant reviendrait à faire fausse route.

Un futur entraineur "jeune, dynamique et ambitieux"


Alors, à qui la faute ? José Peseiro ? Certainement pas. S'il est évident que le technicien a commis des erreurs sur le banc portista, il ne faut pas oublier qu'il a repris le navire en pleine tempête. Que se serait-il passé s'il avait préparé l'équipe et la saison à sa guise ? Nul ne le sait, et nul ne le saura, car selon toute vraisemblance, et malgré un contrat encore valable pour un an, le finaliste de la Coupe de l'UEFA 2005 ne sera plus l'entraîneur des Azuis e brancos quand le coup d'envoi du prochain exercice sera donné.


Son remplaçant devra être "jeune, dynamique et ambitieux", a déjà…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant