Porto Rico va demander une restructuration de sa dette

le
0

SAN JUAN/NEW YORK, 9 septembre (Reuters) - Les autorités de Porto Rico ont présenté mercredi un plan d'assainissement des finances publiques qui prévoit la baisse traitements des enseignants et la restructuration de quelque 18 milliards de dollars de dette, des mesures indispensables selon elles pour éviter la faillite du territoire. Ce plan, élaboré par une équipe nommée en juin par le gouverneur Alejandro Garcia Padilla, estime que Porto Rico pourrait être en cessation de paiement d'ici mai ou juin de l'an prochain en l'absence de mesures d'économies. Et même en mettant en oeuvre des coupes drastiques dans les dépenses publiques, qui toucheraient entre autres l'éducation et la santé, Porto Rico a besoin de conclure un accord avec ses créanciers, parmi lesquels figurent d'importants fonds d'investissement, précise le projet dévoilé mercredi. La dette publique du territoire, rattaché aux Etats-Unis mais qui ne fait pas partie des 50 Etats de l'Union, a été alourdie par dix ans de récession et l'exode régulier de la population, qui part chercher du travail sur le continent américain. Elle atteint aujourd'hui 72 milliards de dollars (64,5 milliards d'euros). Dans un discours mercredi, Alejandro Garcia Padilla a appelé à l'ouverture immédiate de négociations entre le territoire et ses créanciers. Sur le marché de la dette, les obligations 2035 émises par Porto Rico se traitaient mercredi à 72,75 cents pour un dollar de nominal, selon Electronic Municipal Market Access. Le plan élaboré par l'administration prévoit que les hausses d'impôts et de taxes et les coupes dans les dépenses représenteront environ 12 milliards de dollars sur un déficit cumulé de 28 milliards prévu d'ici 2020 et que la croissance économique réduira ce trou d'environ deux milliards supplémentaires. (Nick Brown et Megan Davies; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux