Porto Rico, la Grèce des Caraïbes

le
0

Les États-Unis ne voleront pas au secours de ce territoire américain au bord de la faillite.

Porto Rico est au bord de la faillite. Les agences de notation viennent de classer ses obligations dans la catégorie «junk», c'est-à-dire «pourries». L'endettement de l'île, 70 milliards de dollars, n'a cessé de grimper et représente aujourd'hui près de 100% du produit national brut.

D'autres îles des Caraïbes, comme la Jamaïque, ont connu des situations comparables. Mais le cas de Porto Rico est différent: l'île appartient aux États-Unis. Ses 3,6 millions d'habitants sont des citoyens américains ; ils sont payés en dollars. Seuls deux États américains, bien plus grands et bien plus riches, sont davantage endettés que Porto Rico: la Californie et New York. Pourtant, Washington n'est pas prêt de les sortir de l'ornière, alors que la situation est préoccupante.

Le taux de chômage de 15,4%, plus de deux fois la moyenne des États-Unis, le coût de la vie élevé, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant