Portland dompte les Pacers

le
0
Portland dompte les Pacers
Portland dompte les Pacers

Deuxième défaite de la saison pour les Pacers. Indiana, jusqu'alors meilleure formation de la saison, s'est inclinée cette nuit à Portland 106 à 102. Un match à suspense entre les deux leaders de conférence qui se sont rendus coup pour coup tout au long de la rencontre. A égalité à la fin du troisième tiers temps (72-72), les troupes de Larry Bird, pourtant portées par un Paul George exceptionnel (43 points, record en carrière), ont finalement cédé, étouffées en toute fin de match par un trio Aldridge-Batum-Lillard intenable. « C'était un match difficile et on savait qu'il serait difficile avant même de commencer expliquait Lillard qui disputait ce lundi son 100eme match en NBA. C'est une bonne équipe, ils n'avaient encaissé qu'une défaite. Mais nous sommes aussi une bonne équipe et nous voulions le prouver. » Les Trails Blazers, qui avaient compilé onze victoires de rang avant d'être stoppés par les Suns le 27 novembre dernier, reprennent donc leur marche en avant. Après les Lakers, Batum et les siens s'offrent Indiana et continuent à se disputer la première place à l'Ouest avec les Spurs.San Antonio qui s'est pourtant fait quelques frayeurs face à Atlanta. Un match à suspense entre les deux équipes, aucune des deux ne parvenant à prendre un avantage décisif sur le cours d'une rencontre verrouillée de part et d'autre (17 égalités, 20 changements de leader). En tête de sept points à 3 minutes de la fin, les hommes de Gregg Popovich voyaient alors les Hawks revenir, Millsap et Teague réussissant le tour de force de remettre les compteurs à égalité. C'était sans compter sur Tim Duncan. Un dernier panier et l'intérieur texan offrait la victoire aux siens (102-100). 23 points et 21 rebonds pour Duncan qui, à 37 ans, devient le joueur le plus âgé à compiler plus de 20 points et 20 rebonds dans un match. « Nous n'avons jamais perdu notre confiance en Tim, se félicitait Emanuel Ginobili à la fin de la rencontre. Nous aurions été fous de le faire. » Les Hawks, de leur côté, encaissent leur 5eme défaite en 6 matchs avec un bilan négatif à l'extérieur qui s'alourdit (4 victoires ? 7 défaites). La franchise d'Atlanta espère se relancer à la maison avec, à venir, sept matchs à domicile lors des huit prochaines journées. Enfin, sixième défaite en sept matchs pour Chicago, toujours privé de Derrick Rose, qui s'incline sur son parquet face aux Pelicans (128-131). Les Bulls, qui menaient de trois points à la fin du quatrième quart temps, ne sont pas parvenus à faire fructifier, et encore moins à conserver, leur maigre avantage. Il faudra en passer par les prolongations pour départager les deux équipes. Trois au total. Et c'est Jrue Holiday qui va faire pencher la balance du côté de la Nouvelle-Orléans alors qu'il reste moins de trois secondes à jouer. Après Philadelphie et New York, les Pelicans accrochent donc les Texans à leur tableau de chasse et bouclent leur road trip sur un sans-faute. Chicago, décidemment en difficulté cette saison, concède sa première défaite à domicile. Seuls les Pacers et Oklahoma restent invaincus chez eux.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant