Porte-parole de Subway accusé de pédophilie : l'entreprise savait

le
0
Un restaurant Subway, photo d'illustration.
Un restaurant Subway, photo d'illustration.

Vared Fogle, porte-parole de Subway pendant quinze ans, a été mis en cause la semaine dernière devant un tribunal de l'Indiana dans une affaire de pédopornographie. Il est soupçonné d'avoir versé de l'argent pour obtenir des actes sexuels avec au moins deux mineurs de 16 et 17 ans entre 2010 et 2013. Suspendu en juillet par Subway, ce père de famille de 37 ans aurait également détenu et distribué des images de pornographie juvénile entre 2011 et 2015.

Des faits déjà dénoncés en 2008 par l'ex-responsable d'une franchise de la chaîne de restaurants, Cindy Mills. Elle affirme dans Business Insider avoir personnellement alerté le patron de la chaîne américaine de restauration rapide des agissements de son porte-parole, mais ne pas avoir été pas été écoutée. Jared Fogle, lui, aurait avoué avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs et avoir rencontré des enfants prostitués âgés de 9 à 16 ans en Thaïlande et aux États-Unis.

D'autres plaintes déposées

« Ne me dites plus rien, s'il vous plaît », lui avait demandé Jeff Moody, alors PDG de la chaîne de restauration rapide, qui avait reçu Cindy Mills. Il lui avait expliqué que des plaintes similaires contre Fogle étaient déjà remontées jusqu'à lui. « Terrorisée », l'ex-responsable d'une franchise de la chaîne de restaurants avait pris un avocat par peur de représailles : « Je me suis dit: « [Fogle] a beaucoup d'argent. Subway a beaucoup d'argent....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant