Port-Saïd au bord de l'embrasement

le
0
À l'entrée du canal de Suez, la ville est devenue un chaudron de la contestation égyptienne.

Le Caire

Six morts à Port-Saïd, la porte d'entrée méditerranéenne du canal de Suez. Plus de 420 blessés dont une soixantaine par balles. Un mort à Mansourah, une soixantaine de blessés. Et la place Tahrir, au Caire, qui retombe dans la violence - trois blessés lundi. Les scènes d'affrontements entre policiers et manifestants ne cessent de se répéter dans toutes les provinces d'Égypte. Chaque étincelle suffit à enflammer un brasier.

À Port-Saïd, les émeutes ont recommencé quand les autorités ont tenté de déplacer des prisonniers accusés dans le cadre du drame de février 2012 - 72 morts dans des affrontements entre supporteurs de football. La ville de Port-Saïd est chauffée à blanc par un mois de confrontations avec la police, un mouvement massif de désobéissance civile et un puissant sentiment d'injustice depuis le jugement du 26 janvier, où 21 per...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant