Port de Marseille : une prime de 12.000 euros

le
0
450 salariés toucheront 12.000 euros brut sur quatre ans. Une concession accordée pour leur transfert au privé.

À Marseille

Après près de trois ans de négociations ponctués de mul­tiples grèves, la réforme portuaire va enfin entrer en application. La plupart des salariés d'exploitation des grands ports maritimes français - environ un millier - doivent être transférés à des entreprises privées ce mardi comme le prévoit la loi du 4 juillet 2008. Face aux grèves à répétition, Nicolas Sarkozy a en effet voulu relancer les ports français qui s'enfoncent dans le classement mondial faute de fiabilité.

Or une des clés de cette fiabilité réside dans l'unicité de commandement des personnels de manutention sur les quais. La réforme de 1992 avait déjà fait passer les ­dockers sous la responsabilité des entreprises privées de manutention. Il restait à transférer les portiqueurs et conducteurs de grues, encore salariés des grands ports maritimes.

«Une compensation à l'entrée dans la vie réelle»

Mais Marseille, comme de coutume, se singularise. Pour emporter l'adhé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant