Port de Marseille : une affaire de racket devant la justice

le
0
Le tribunal correctionnel de Marseille juge, mardi et mercredi, une histoire d'extorsion de fonds et de menaces de mort impliquant deux chefs d'entreprise, l'un décédé et l'autre mystérieusement disparus.

C'est une sombre histoire de racket sur le port de Marseille sur laquelle doit se pencher le tribunal correctionnel de Marseille, mardi et mercredi. Cette affaire d'extorsions de fonds doublée de menaces de mort mêle plusieurs notables marseillais.

Dans le box des accusés, Jean-Luc Barresi, 52 ans, agent de joueur de foot. Le nom de Barresi est connu à Marseille. Ses deux frères, Franck et Bernard, sont fichés au grand banditisme. Cité à comparaître, Edmond Goubert, patron d'une société de manutention, a lui disparu sans laisser de traces en janvier 2002. La police pense qu'il a été exécuté. Quant à Ernest Vittiglio, le patron de l'entreprise de gardiennage GTM à l'orgine de la plainte, il est décédé de mort naturelle en 2007.

Selon ce dernier, ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant