Port d'armes aux États-Unis : toujours pas de débat malgré la nouvelle fusillade

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

La fusillade du Navy Yard de Washington, lundi, dont le bilan se dresse à 13 morts, a ravivé le douloureux souvenir de la tuerie de Newtown, dans laquelle vingt personnes avaient perdu la vie en décembre dernier. Mais elle a aussi relancé le débat sur le port d'armes aux États-Unis. La sénatrice démocrate Dianne Feinstein, connue pour son militantisme contre les armes, s'est ainsi emparée du sujet quelques heures à peine après le drame. "Le Congrès doit arrêter de fuir ses responsabilités et trouver une issue au débat sur la violence liée aux armes à feu. Nous devons faire plus pour mettre un terme à ces incessantes pertes de vies humaines", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Barack Obama a lui aussi appelé à relancer le débat sur la réforme, affirmant que "l'immense majorité des Américains comprend que nous devons mettre en place des lois sur le contrôle des armes, qui relèvent du simple bon sens et auraient pu éviter en partie cette tragédie". "Je suis inquiet à l'idée que ces horribles fusillades deviennent une habitude que nous devons traverser tous les trois ou quatre mois", a ajouté le président américain dans une interview avec la chaîne Telemundo.Obama sans majorité

Plusieurs élus ont notamment appelé à un plus grand contrôle des antécédents judiciaires et psychiatriques des personnes demandant un permis de port d'armes. Aaron Alexis, l'ancien militaire responsable de la fusillade du Navy Yard, avait en effet...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant