Porsche et Audi à la poursuite de Tesla dans l'électrique

le
0
AUDI ET PORSCHE À LA POURSUITE DE TESLA DANS L'ÉLECTRIQUE
AUDI ET PORSCHE À LA POURSUITE DE TESLA DANS L'ÉLECTRIQUE

par Andreas Cremer

FRANCFORT (Reuters) - Le futur lancement par Porsche et Audi de modèles concurrents de ceux de Tesla, le pionnier américain des voitures électriques à hautes performances, montre que ce segment pourrait devenir d'ici quelques années un terrain d'affrontement pour certaines marques prestigieuses.

Le marché de la voiture électrique grand public peine à décoller à cause de prix élevés, d'une autonomie jugée insuffisante et du manque de stations de recharge, mais les analystes continuent de lui prédire une forte croissance d'ici la fin de la décennie.

Dans ce contexte, Tesla fait figure d'exception et conserve une belle avance grâce à de nouvelles technologies qui lui ont permis d'offrir une autonomie élevée et de contenir ses coûts.

Audi et Porsche, les deux marques haut de gamme du groupe Volkswagen, présentent chacune un modèle 100% électrique au Salon de Francfort cette semaine.

L'implication de cette nouvelle concurrence pour Tesla peut être double, expliquent des analystes : les marques allemandes peuvent compter sur leur réputation mondiale bien établie pour attirer des acheteurs fortunés soucieux de l'environnement; mais leur entrée sur ce marché peut aussi renforcer la crédibilité et l'attrait des voitures "tout électriques", donc profiter à Tesla.

"Cela va certainement renforcer l'intérêt du grand public pour les véhicules électriques et la notoriété globale de celles-ci. Les consommateurs vont aussi bénéficier de l'augmentation de l'offre de voitures électriques, notamment sur le segment des hautes performances", explique Sascha Gommel, analyste de Commerzbank.

Audi présente à Francfort le concept e-tron quattro, son premier modèle 100% électrique conçu pour la production en série, et Porsche sa première voiture de sport alimentée uniquement par des batteries.

Aucun de ces deux modèles ne devrait être commercialisé avant 2018 mais leur présentation pourrait détourner l'attention du Model X de Tesla, dont les livraisons doivent débuter le 29 septembre.

L'EXPÉRIENCE CONTRE L'INNOVATION

Audi a pris son temps avant de se lancer des modèles dédiés à l'électrique, une réticence que certains analystes ont jugée risquée. La marque a longtemps privilégié le développement de variantes électriques de modèles existants, comme la R8, une voiture sportive à deux places, plutôt que celui de modèles originaux, une voie choisie par son compatriote et concurrent BMW avec la série "i".

La marque a dû abandonner en 2012 la R8 électrique, dont l'autonomie était trop limitée. Il en a lancé une nouvelle version cette année avec un rayon d'action porté à 450 km.

L'e-tron quattro, dont le lancement est prévu d'ici 2018, devrait afficher une autonomie de plus de 500 km, comparable à celle de la Tesla Model S P90D, dernier modèle en date dévoilé par l'américain.

Porsche affiche aussi une autonomie de 500 km pour son "concept car" tout électrique, selon deux sources proches du constructeur, qui prédisent un lancement pour 2018-2019 et évoquent un volume proche de celui de la 911 en un peu plus grand.

"Le principal défi lancé par Tesla aux nouveaux entrants sur le marché du pur électrique, c'est qu'il a déjà fixé les niveaux de référence et qu'ils sont assez élevés", souligne Ivan Drury, directeur général du site spécialisé américain Edmunds.com.

"La fascination que suscite Tesla n'est pas liée au fait qu'il a été le premier à lancer un véhicule tout électrique mais davantage au fait qu'il a lancé le premier véhicule électrique sans compromis en terme de style, de performances et d'autonomie", ajoute-t-il.

Pour Laurent Petizon, consultant spécialisé du cabinet AlixPartners, les marques allemandes pourraient rapidement rattraper leur retard technologique sur Tesla dans les moteurs et les batteries.

Audi et Porsche peuvent produire "une meilleure voiture que Tesla en terme d'expérience de conduite, d'équilibre, de suspension et de comportement routier", affirme-t-il.

"Ils font ça depuis cent ans, c'est leur métier."

(avec Laurence Frost, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant