Porsche, Audi : le scandale Volkswagen fait tache d'huile

le
0
Le nouveau patron du groupe, Matthias Müller, n'est autre que l'ancien PDG de Porsche.
Le nouveau patron du groupe, Matthias Müller, n'est autre que l'ancien PDG de Porsche.

Comme si les dégâts n'étaient pas déjà assez importants, le scandale Volkswagen continue de faire tache d'huile. L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) soupçonne le groupe allemand d'avoir installé sur ses modèles diesel haut de gamme de la marque Porsche les mêmes logiciels truqués faussant les tests anti-pollution en laboratoire. Jusqu'à présent épargné par le scandale, voilà donc le fleuron du groupe, symbole du nec plus ultra « made in Germany », qui est éclaboussé par cette très vilaine affaire. Dans un communiqué laconique, la direction du constructeur allemand a démenti ces nouvelles accusations, tout en se disant prêt à « coopérer pleinement » avec les autorités américaines pour clarifier au plus vite cette question.

Une révélation qui non seulement va encore ternir l'image déjà très entachée du constructeur allemand, mais qui est des plus embarrassantes pour Matthias Müller, patron de Porsche jusqu'à sa nomination à la tête du groupe tout entier il y a quelques semaines. Matthias Müller a juré de faire la lumière sur cette affaire des logiciels fallacieux. Ses détracteurs, qui voyaient déjà d'un mauvais ?il le fait qu'il ait fait toute sa carrière au sein du groupe, et qui estimaient que pour cette raison il n'était pas la bonne personne pour nettoyer les écuries d'Augias, voient dans ces nouvelles révélations une confirmation de leurs doutes. L'homme est, pensent-ils, trop impliqué...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant