Porochenko appelle l'armée à ne pas perdre l'aéroport de Donetsk

le
0

KIEV, 5 décembre (Reuters) - La totalité du territoire ukrainien sera à la merci de "l'ennemi" si les forces armées ukrainiennes perdent le contrôle de l'aéroport de Donetsk, au coeur des régions tenues par les séparatistes dans l'est du pays, a affirmé vendredi le président ukrainien Petro Porochenko. Le chef de l'Etat, qui s'exprimait lors d'une cérémonie de remise de médailles à Kiev, s'est dit certain qu'en défendant l'aéroport, "nous défendons toute l'Ukraine". "Si nous abandonnons (l'aéroport de) Donetsk, l'ennemi sera à Borispil (ndlr, le principal aéroport international de Kiev) ou à Gostomel (ndlr, une ancienne base aérienne de l'armée près de la capitale) ou même à Lviv (ndlr, la principale ville d'Ukraine occidentale)", a-t-il dit. La ville de Donetsk, la plus grande ville du Donbass, est tenue par les séparatistes, mais l'aéroport échappe à leur contrôle. De nouveaux affrontements violents ont opposé dans la nuit de jeudi à vendredi les soldats ukrainiens aux séparatistes dans le secteur de l'aéroport de Donetsk et un civil a été tué dans l'explosion d'un obus dans un quartier de la ville. D'après Andriy Lysenko, porte-parole de l'armée ukrainienne, les rebelles ont subi de lourdes pertes lors de trois tentatives visant à percer les lignes défendues par les soldats, y compris à l'aéroport. (Natalia Zinets avec Maria Tsvetkova à Donetsk; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant