Pornographie sur internet : l'abus peut nuire au cerveau

le
11
Pornographie sur internet : l'abus peut nuire au cerveau
Pornographie sur internet : l'abus peut nuire au cerveau

Cette étude pourrait inquiéter les consommateurs de films réservés aux adultes. Selon des travaux de chercheurs allemands publiés jeudi aux Etats-Unis, des hommes qui passent beaucoup de temps à regarder de la pornographie sur internet paraissent avoir moins de matière grise dans certaines parties du cerveau et une activité cérébrale réduite.

«Nous avons constaté un lien négatif significatif entre le fait de regarder de la pornographie pendant plusieurs heures par semaine et le volume de matière grise dans le lobe droit du cerveau», ainsi qu'avec l'activité du cortex préfrontal, écrivent les auteurs de cette recherche à l'Institut Max Plank for Human Development à Berlin.

«Ces effets pourraient indiquer des changements dans la plasticité neuronale résultant d'une intense stimulation du centre du plaisir», ajoutent-ils dans cette étude, publiée en ligne dans le Journal of the American Medical Association, Psychiatry. Les auteurs ne peuvent toutefois pas prouver que ces phénomènes sont provoqués par une grande consommation de pornographie et jugent que davantage de recherches sont de ce fait nécessaires. Mais selon eux, ces travaux fournissent la première indication de l'existence d'un lien entre le fait de regarder de la pornographie et une réduction de la taille et de l'activité du cerveau en réaction à une stimulation sexuelle.

64 hommes de 21 à 45 ans ont participé à l'étude

Pour cette étude, les auteurs, dont Simone Kühn, ont recruté 64 hommes, en bonne santé, âgés de 21 à 45 ans et leur ont demandé de répondre à un questionnaire sur le temps passé à regarder des vidéos pornographiques, qui était en moyenne de quatre heures par semaine. Ils ont également fait un scanner (IRM) de leur cerveau pour en mesurer le volume et voir comment il réagissait aux images pornographiques. Ils ont constaté que plus les sujets regardaient de la pornographie, plus la taille du striatum, petite structure nerveuse ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean.e le vendredi 30 mai 2014 à 09:16

    "un scanner (IRM) de leur cerveau pour en mesurer le volume "donc la taille du quiqui est inversement proportionnelle au volume du cerveau

  • M601364 le vendredi 30 mai 2014 à 08:45

    On est dirigé par une bande de queutard DSK etc.....

  • Pienegro le vendredi 30 mai 2014 à 08:12

    Enfin j'ai compris pourquoi notre president est si idiot!

  • M1822368 le vendredi 30 mai 2014 à 08:03

    Il devraient faire les mêmes test avec ceux qui regardent les émissions de téléréalité !!!

  • M2766070 le vendredi 30 mai 2014 à 07:48

    gromoo a du faire des excès...on le constate tout les jours !!!

  • M2766070 le vendredi 30 mai 2014 à 07:35

    tiens vous avez remarquez: y a JAMAIS de comédien du porno qui supporte la politik, y a bien un problème avec... la paulityk

  • M2766070 le vendredi 30 mai 2014 à 07:34

    moi j ai arreté les feux de l amour, maintenant je suis le roman de july galleuse & grokof enscooter

  • o.top le jeudi 29 mai 2014 à 23:16

    ils parlent pas des ampoules aux mains des sujets ! lol

  • M3182284 le jeudi 29 mai 2014 à 22:15

    Je vais écouter la politique française alors, ça me rendra pas lus intelligent, mais moins sourd

  • LeRaleur le jeudi 29 mai 2014 à 22:12

    Mais bon pour le cerveau d'en-bas.