Porc à la cantine : un député veut rendre obligatoires les menus végétariens

le
0
Porc à la cantine : un député veut rendre obligatoires les menus végétariens
Porc à la cantine : un député veut rendre obligatoires les menus végétariens

Les menus végétariens dans les cantines scolaires pourraient-ils mettre fin au débat sur les menus de substitution ? C'est en tout cas ce que pense le député UDI de Seine-et-Marne Yves Jégo. Sur BFM TV vendredi, il a déclaré vouloir déposer à la rentrée une proposition de loi pour rendre obligatoire la présence de ce type de menu.

«Il faut rendre obligatoire dans les cantines scolaires en alternative aux repas servis un repas végétarien, sans viande, ni poisson», a lancé le maire de Montereau-Fault-Yonne, en Seine-et-Marne. Cela permettra aux enfants «qui pour des raisons médicales, pour des raisons éthiques, pour des raisons religieuses ne veulent pas manger de viande parce que ceci parce que cela (...) de ne pas les stigmatiser», a-t-il expliqué. «C'est simple, et cela garantit l'apport en protéines.»

#cantine "Je vais déposer une proposition de loi pour rendre obligatoire en alternative un repas végétarien." #BFMstory @BFMTV— Yves Jégo (@yvesjego)— Août 2015

Des menus végétariens déjà servis dans plusieurs villes

La question des menus de substitution a été relancée avec le cas de Chalon-sur-Saône. Jeudi, le tribunal administratif de Dijon a rejeté le référé contestant la décision du maire de supprimer les menus de substitution au porc dans les cantines de sa ville. Le tribunal ne s'est toutefois pas prononcé sur le fond de l'affaire, estimant seulement que la condition d'urgence justifiant la procédure en référé n'étais «pas remplie».

Yves Jégo est loin d'être le premier à défendre la solution du menu végétarien. Elle a été proposée dans une tribune publiée dans Le Monde en mars dernier. Les journalistes Aymeric Caron et Franz-Olivier Giesbert et le moine bouddhiste et écrivain Matthieu Ricard faisaient partie des signataires du texte. «L’alternative n’enlève rien aux non-végétariens, tandis que le menu unique ôte à ceux qui ne mangent pas de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant