Porc à la cantine : «Je ne mets pas la laïcité dans l'assiette», fustige Bayrou

le
2
Porc à la cantine : «Je ne mets pas la laïcité dans l'assiette», fustige Bayrou
Porc à la cantine : «Je ne mets pas la laïcité dans l'assiette», fustige Bayrou

La décision du maire UMP de Chalon-sur-Saône (Saöne-et-Loire) de ne plus proposer de menu de substitution dans les cantines fait, trois jours plus tard, toujours débat. Lundi, au nom du «principe de laïcité», la mairie de Chalon a annoncé supprimer, à compter de la rentrée de septembre prochain, le menu alternatif proposé dans les cantines les jours où du porc était au menu. «Il est indispensable de revenir à une pratique exigeante du vivre-ensemble», affirmait le maire Gilles Platret dans un communiqué. La ville avait mis en place ce système il y a 31 ans, pour permettre aux enfants juifs- dont la religion proscrit également de manger du lapin- comme musulmans de déjeuner à la cantine. 

Sa décision a été soutenue par une partie de l'UMP, dont son président Nicolas Sarkozy, mais critiquée par la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem (PS) et par le président du groupe UMP à l'Assemblée Christian Jacob. A Provins (Seine-et-Marne), la ville dont il est maire, «quand on sert du porc, il y a également du blanc de poulet, et c'est une décision municipale qui a toujours été prise par notre municipalité et que je ne remettrai pas en question», a-t-il insisté mercredi soir.

Bayrou : «Je ne mets pas la laïcité dans l'assiette des enfants»

Ce jeudi matin, le débat se poursuit dans les matinales, comme une conséquence des réflexions sur le communautarisme, après l'attentat sanglant qui a fait dix-neuf morts à Tunis. « A titre personnel j'y suis favorable », affirme ainsi le député des Français de l'étranger Alain Marsaud (UMP) sur RFI « Nous sommes à la recherche d'une laïcité contraignante puisque la laïcité non contraignante ne marche pas. Ça passe par la cantine, les piscines, les cours de sport... Il faut avoir du courage là aussi », estime l'ancien juge anti-terroriste.

François Bayrou est résolument contre l'idée. « Je suis maire, donc en charge de ces sujets. Est-ce que vous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pdecour1 le jeudi 19 mar 2015 à 11:17

    Porc ou pas, je ne pense pas que le problème soit celui la. La vraie question est qu'il aura fallu des siècles pour unifier géographiquement la France et la société autour de valeurs communes. C'est le ciment de la république. Tolérer les particularismes c'est déliter peu à peu ce ciment. Il ne faudra donc pas s'étonner que l'édifice s'effondre.

  • M4145394 le jeudi 19 mar 2015 à 11:01

    LA FRANCE C EST LA FRANCE ET VOUS ETES EN FRANCE MR BAYROU..............